Nelsonbourg
NELSONBOURG _ Vue Générale

Nelsonbourg

Nelsonbourg, village de colonisation ?

Pourquoi Nelsonbourg ? Ce minuscule village du Titteri, à 4 km de Damiette, doit son nom à qui? Est-ce en souvenir de l’amiral NELSON….( commémoration d’une cuisante défaite!). Mais alors à qui?

D. Laffond 32800 Eauze

Créé en 1910, ce village de colonisation, ne porterait-il pas le nom de la famille Nelson-Chiérico? (C’est même certain). Cette vieille famille algéroise possédait des terrains, longeant la côte à l’ouest du portd’Alger. C’est à cet endroit que furent construits les immeubles bordant les rues Lazergues, Borélie la Sapie et Eugène Robe ainsi que le square Nelson, tête de la ligne des C.F.R.A. allant jusqu’à Maison-Carée.

Cette famille a laissé son nom à la rue Nelson-Chiérico, qui commençait rue René-Leroux et finissait rue Ernest-Feydeau. Enfin, M. Félix Nelson-Chiérico, ancien préfet, né à Alger le 10 juillet 1847, fut nommé directeur de la banque de L’Algérie, le 26 octobre 1886. C’est au titre de deuxième directeur de cet institut d’émission qu’il redressa une situation rendue précaire par la pratique trop libérale menée par cet établissement de prêts à l’agriculture, en se libérant d’actifs que la banque n’était pas en mesure de gérer. Son nom a peut-être été donné à un des derniers centres de colonisation?
Edgar Scotti 31000 TOULOUSE
A propos de l’appelation Nelsonbourg, l’amiral britannique Nelson, ennemi de la France, n’a en aucun cas
donné son nom à ce village. En 1910,en France, on respectait nos victoires comme on assumait nos défaites. Je sais que depuis, on commémore d’autres dates! Autre temps autre mœurs. L’équipe de la chronique.

-Depuis ma plus tendre enfance, on disait que ce non de village était relié à Nelson-Chiérico, un banquier
d’Alger. En fait , il s’avère que Nelson-Chiérico était préfet honoraire, directeur général de la banque d’Algérie, trésorier payeur de l’Algérie. Au cimetière de St-Eugène à Alger, carré 3E CAP N° 1700, se trouve Félix
Nelson-Chiérico ( demandeur de concession à Aïn Tsarès, commune mixte de Berrouaghia), Aïn-Tsarès devient Nelsonbourg le 29 mars 1908 ( dossier 4M/343, Alger aux A.O.M. d’Aix en provence). Rattaché alors à la commune de Médéa, situé à 40 km, puis passera à la commune de Berrouaghia en 1922. Mon père,
Jean Durand, en fut conseiller municipal, adjoind spécial, maire. Durant 18 ans 6 mois ( Médaille d’argent et d’honneur par le ministre Roger Frey en 1961).
Nelly Rey 83500 la Seyne sur Mer

Extrait de la revue « L’Algérianiste n° 100 »

Photographies

Retour vers le haut