Mohammed Ben Cheneb

Mohammed BEN CHENEB

Né en 1869 à Médéa, le professeur Ben Cheneb a fait partie des premières générations d’intellectuels bilingues après avoir fait l’école coranique, puis le collège et l’école normale de Bouzaréah. Maîtrisant plusieurs langues, il se fera connaître par ses nombreuses publications et ses travaux de recherche dans les domaines de la littérature et de la poésie arabe, des sciences de la religion musulmane, de la pédagogie, etc.

Il a été le premier docteur algérien à faire partie du mandarinat universitaire en devenant professeur à la Faculté des lettres d’Alger. Concernant sa position à l’égard du mouvement national, son petit-fils écrira qu’«il s’est tenu en dehors et au-dessus des discussions politiques et des ambitions»

Parvenant à s’imposer dans le milieu des orientalistes et des arabisants de son temps, Mohamed Bencheneb a contribué à de nombreux travaux et a fait partie du bureau de la Revue africaine jusqu’à sa mort : il a participé à la manifestation du patrimoine humain produit par le monde arabo-musulman ou par les penseurs persans de l’Islam.

Outre sa culture musulmane, il était ouvert sur d’autres langues de l’Islam comme le turc et le persan et sur les langues occidentales.

Il a assumé, tout au long de sa vie, plusieurs fonctions. Il a été, entre autres, engagé comme instituteur dans un petit village situé aux alentours de la wilaya de Aïn Defla (près de 150 km à l’ouest d’Alger). Après avoir reçu une formation à l’Ecole normale de Bouzaréah, il poursuit ses études supérieures en arabe et en français pour devenir plus tard professeur à la medersa d’Alger. Ensuite, il succédera à son maître René Basset à l’université. Mohammed Ben Cheneb est l’auteur de plusieurs publications, spécialisées en littérature et en histoire qu’il a publiées dans la Revue africaine. Il a aussi réalisé des dictionnaires en version bilingue (arabe-français). Mohammed Ben Cheneb est décédé le 5 février 1929. Mais il a laissé derrière lui un héritage qui comprend un ouvrage de trois mille proverbes de tous les temps.

voir également: http://dzlit.free.fr/bencheneb.html

Retour vers le haut